ACTIVITÉS DE RECHERCHE


Journées de recherche et création

Organisées par le groupe de recherche, les journées de recherche et création qui ponctuent chaque année scolaire s’inscrivent dans des thématiques partagées par les différentes écoles collaborant au sein du laboratoire SACRe-PSL. Elles sont organisées au CNSAD-PSL ou dans des établissements partenaires. Elles invitent des figures du théâtre français et international comme de la recherche scientifique à échanger autour d’un sujet propre à l’une de ces thématiques.

En 2018/2019 et 2019/2020, le groupe de recherche a inauguré des champs qu’il explore depuis : « Scène et Anthropocène » et « Scènes, guérison, absences ».

Les journées de recherche et création font partie de la formation des doctorantes et doctorants SACRe du CNSAD-PSL, qui y participent, les initient et/ou les coordonnent lorsqu’elles entrent en résonance avec leurs sujets de recherche. Elles sont également l’occasion, pour les étudiantes et les étudiants du cursus « Jouer et mettre en scène », de se former à l’exercice de la « commande » : vignettes de quelques secondes, lectures, fragments de mises en scène plus élaborées… Leurs propositions artistiques, conçues pour l’occasion, se glissent dans les interstices de la programmation, comme autant de suspens entrant en résonance avec le propos ou décalant les attendus et générant, au contraire, de la friction.

La construction des journées de recherche et création est duelle. Certains temps de programmation, intitulés « Café », s’ouvrent sur une suite d’œuvres originales enchaînées sans commentaire (œuvres de pensée, lectures, extraits de films, performances, installations, etc.) à laquelle succède une table ronde et/ou un moment d’échange libre – temps de la discussion, de l’interprétation, du commentaire, précisément, des « événements » survenus précédemment. Des temps plus longs, intitulés « Geste », invitent les participantes et les participants à prolonger, par la pratique, la réflexion amorcée. Des laboratoires ou des classes de maître, dirigées par l’un ou l’une des spécialistes ayant contribué au « Café », permettent l’expérience concrète, physique, de certaines des questions soulevées.

De nature hybride, ces journées de recherche et création se situent ainsi à la croisée du séminaire et du workshop : séminaires en tant que journées de réflexion ; workshop en ce qu’elles se fondent sur la présentation puis l’expérience de travaux expérimentaux. Parce qu’elles sont conçues et réalisées par et pour des artistes, elles ont pour objectif de témoigner, en dialogue avec des scientifiques, que la création artistique est bien une forme de pensée, à la fois en tant que telle, à la fois par les effets induits lors du montage, de la juxtaposition ou du choc d’objets artistiques hétérogènes.

Journées de recherche et de création 2017 - 2018 :
En 2017 – 2018, trois séminaires ont été organisés :
– Où est la politique ? / 15 décembre 2017
– Le Décousu & le Déchiré / 26 mars 2018
– D’un art, l’autre… / 20 juin 2018

15 décembre 2017
Où est la politique ?
Présentation complète du séminaire
Entre le « tout est politique » et « l’art pour l’art », entre « engagement » et « autonomie », le politique se faufile selon des dynamiques et des épiphanies étranges ou reconnaissables, avouées ou insues, volontaires ou hasardeuses. Des œuvres originales exposeront ces méandres avant une après-midi de débats avec les auteur(e)s de ces œuvres.

24 mars 2018
Le Décousu et le Déchiré
Présentation complète du séminaire
Construire un objet nouveau peut passer par la destruction d’un objet ancien. Cette destruction peut se faire à l’aide d’au moins deux gestes. Découdre, c’est défaire, mais selon un ordre, et avec un retour à un état antérieur supposé ; déchirer, c’est aussi défaire, mais selon un ordre aléatoire, violent. Entre découdre et déchirer, il y a toutes les formes de démontage, découpage, déconstruction, désorganisation… L’un est-il nostalgie par le retour à un état antérieur ? Et l’autre est-il confiance en la fécondité de l’imprévisible ? Le sujet revient à cette question : quand faire est un défaire.

Mercredi 20 juin 2018
D’un art, l’autre…
Présentation complète du séminaire
Tout art se renouvelle et se développe souvent (toujours ?) quand il se nourrit d’une autre pratique (au théâtre, par exemple, Appia et la musique, Craig et la gravure, Brecht et la philosophie marxiste, etc.). Aujourd’hui, pour beaucoup d’artistes, la science joue ce rôle. Il s’agit de revenir sur un certain nombre d’expériences, et d’observer comment fonctionne cet apport.
Lors de la matinée, « Gestes », des œuvres originales sont proposées et enchaînées sans commentaires. L’après-midi, « Café », est le temps du débat avec les théoriciens et artistes intervenus le matin.

Journées de recherche et de création 2018 - 2019 :
En 2019, trois séminaires ont été organisés :
– Scène et anthropocène (1/3) : Théâtre et responsabilité / 7 janvier 2019
– Scène et anthropocène (2/3) : Théâtre et territoires / 30 avril 2019
– Scène et anthropocène (3/3) : Théâtre et non humain / 20 et 21 juin 2019

7 janvier 2019
Scène et anthropocène (1/4) : Théâtre et responsabilité
Journée coordonnée par Sacha Todorov, doctorant SACRe-CNSAD
En présence des metteur.se.s en scène Benjamin Abitan et Jeanne Laurent, des interprètes Manuela Beltrán Marulanda, Arthur Daniel et Duncan Evennou, des doctorant.e.s SACRe Mathilde Delahaye et Clémence Hallé, de l’artiste-chercheuse Frédérique Aït-Touati (CNRS).
– avec le soutien de l’Idefi CreaTIC
À l’heure où le changement climatique se fait une réalité scientifique et politique de plus en plus pressante, quelle(s) forme(s) prend-il dans la création théâtrale contemporaine ? Si, pour paraphraser Bruno Latour, le monde d’aujourd’hui est un théâtre où les humains se rendent compte qu’ils ne peuvent plus faire comme s’ils étaient les seuls acteurs, quelles peuvent être les réactions du théâtre dans ce monde ?

Mardi 30 avril 2019
Scène et anthropocène (2/4) : Théâtre et paysages, en Centre Val de Loire
Journée coordonnée par Mathilde Delahaye, doctorante SACRe – CNSAD
En présence de l’écrivain Jean-Christophe Bailly, du chercheur en éthique et développement durable Pascal Ferren, de la géographe Pauline Guinard et du metteur en scène Alexandre Koutchevsky.
– avec le soutien de l’Idefi CreaTIC
Après l’introduction au thème « Scène et anthropocène » proposée en janvier 2019, cette deuxième journée de recherche et création se concentre sur le rapport du théâtre aux paysages comme espaces sensibles et communs ainsi qu’aux territoires comme espaces d’articulation directe à la question politique.
Cette journée est délocalisé au POLAU – pôle arts & urbanisme à Saint-Pierre-des-Corps, une structure à la confluence de la création artistique et de l’aménagement des territoires, qui accompagne des projets de création pour lesquels les enjeux de territoire sont des matières à création.

Jeudi 20 juin 2019
Scène et anthropocène (3/4) : Dramaturgies de l’anthropocène
Journée coordonnée par Valérian Guillaume, doctorant SACRe – CNSAD
En présence du peintre Thomas Lévy-Lasne, du dramaturge Nicolas Doutey, de la chercheuse en études théâtrales Julie Sermon et de la chercheuse en design et environnement Delphine Hyvrier en duo avec Catherine Peix, scientifique et documentariste.
– avec le soutien de l’Idefi CreaTIC
Cette troisième journée de recherche et création a choisi d’interroger comment les productions actuelles (théâtrales, écrites, plastiques) s’emparent de la question écologique ou sont travaillées par elle, comme involontairement. La notion d’artivisme est soumise à débat et, à travers elle, la nécessité dont témoignent certain.e.s artistes de se dégager du poids de la catastrophe pour mieux la transformer et la penser.

Vendredi 21 juin 2019
Scène et anthropocène (4/4) : Animaux
Journée coordonnée par Keti Irubetagoyena, chargée de mission recherche CNSAD
En présence de l’interprète Laëtitia Dosch en duo avec la coach équestre Judith Zaguri, de l’artiste plasticien Johnny Lebigot, de la dramaturge et performeuse Olivia Rosenthal ainsi que des grands spectateurs Jean-Pierre Han et Alain Neddam.
– avec le soutien de l’Idefi CreaTIC
Cette quatrième et dernière journée de recherche et création est consacrée aux questions que pose la présence d’animaux dans les arts de la scène. Si l’invitation d’acteurs non-humains sur les plateaux se révèle complexe en termes d’éthique et de dramaturgie, elle interroge également, et pour beaucoup, la réception de tels gestes artistiques par les spectateurs et spectatrices de ces propositions. Aussi cette journée associe-t-elle aux personnalités artistiques et scientifiques invitées pour travailler sur/avec le monde animal, deux spectateurs assidus des scènes théâtrales afin de témoigner de cette position extérieure aux processus de création.

Journées de recherche et de création 2019 - 2020 :
En raison des contextes sociaux et sanitaires qui ont marqué l’année 2019-2020, les journées de recherche et création de cette saison sont reportées à la saison 2020-2021.

Journées de recherche et de création 2020 - 2021 :
Trois journées de recherche et création devaient constituer les premiers volets d’un chantier de plusieurs mois sur les questions posées au théâtre par la maladie et par la mort. Ces journées étaient pensées en écho avec le programme « Aging & Arts » du Département d’Histoire et de Théorie des Arts (DHTA) de l’ENS ainsi qu’avec le projet de chaire « Design et santé » de l’ENSAD. En raison du contexte sanitaire qui a marqué l’année 2020-2021, seule la première journée a pu être maintenue, en visioconférence.

Lundi 14 décembre 2020
Scènes, guérisons, absences : Guérir

À la demande de Claire Lasne Darcueil, directrice du CNSAD-PSL, cette journée de laboratoire est consacrée au verbe « guérir », accompagné de la question suivante : comment théâtre et cinéma participent-ils aux processus de guérison ?
L’axe de réflexion proposé aux artistes et spécialistes invité.e.s est celui de la représentation (et de la réinvention) de soi dans la maladie. Cette journée, imaginée initialement avec le Pr. Jean-Loup Rivière, lui est dédiée.

De 10h à 12h, le pédagogue Yvo Mentens dirige la Master-class :
La Méthode Feldenkrais™ après un cancer
« S’inviter dans un processus de reconstruction, de changement et de (re)découverte de soi-même »
La matinée s’achève sur la projection du film « Watching the pain of others » de la doctorante SACRe de l’ENS-PSL Chloé Galibert-Lainé.

Suivent, de 14h à 17h, des communications et échanges avec le médecin Hugues Bourgeois ; le doctorant SACRe de l’EnsAD, Luc Perera, pour son travail en design sonore médical ; Pauline Bouchet et Ariane Salignat, porteuses du programme ART SANTÉ à la SFR Création de l’Université de Grenoble-Alpes.

– avec le soutien de l’EA SACRe de l’Université PSL

Programme de la Journée de recherche et création :
>>> https://cnsad.psl.eu/wp-content/uploads/2021/09/programme_guerir_14_12_20.pdf

Journées de recherche et de création 2021 - 2022 :
Construites en étroite collaboration avec le Master « Arts de la scène et du spectacle vivant » de l’Université Paris 8 | Vincennes – Saint-Denis, les journées de recherche et de création 2021 – 2022 porteront sur deux thématiques distinctes aux 1er et 2ème semestres.

Le 1er semestre sera consacré à « l’archive comme matériau de création ». Trois rencontres « Arts & sciences » seront organisées durant l’automne entre des artistes de diverses disciplines travaillant à partir du matériau « archives » et des spécialistes du traitement de celles-ci (conservateurs ou archivistes ; dramaturges documentaires). Le 18 janvier 2022, une journée de recherche et de création invitera Anne Pellois et Tomas Gonzalez à partager leur projet de recherche « Réactiver Sarah Bernhardt » pour clore ce premier semestre d’études.

Après avoir, à travers l’archive, posé la question de ce que l’on garde, la programmation du 2ème semestre s’intéressera à ce que l’on jette : le ou les déchets de l’artiste. Une journée de recherche et de création sur le sujet sera proposée au public le 19 mai 2022. Elle sera précédée de trois rencontres « Arts & sciences » sur ce que le théâtre (et les arts en général) laisse/cache/jette/méprise le plus souvent : l’erreur, le brouillon, la trace. Une attention particulière sera portée aux processus de recherche-création qui, à rebours des principes de production actuels, valorisent parfois ces déchets comme marqueurs du travail en cours.



Master-class et laboratoires de recherche

Chaque année, des master-class « recherche » sont proposées aux élèves de 2ème année du 1er cycle pour découvrir, par la pratique, les sujets de recherche des doctorants et doctorantes SACRe du CNSAD-PSL.

En octobre 2020, les élèves de la promotion 2022 ont travaillé durant deux semaines aux côtés du doctorant Geoffrey Rouge-Carrassat sur le « Théâtre de l’Horreur ». En novembre 2021, ce sera au tour de Vivianna Chiotini de proposer une master-class intitulée « Union / Séparation » pour questionner, avec les élèves de la promotion 2023, la notion de triptyque dans la performance interdisciplinaire.

Le groupe de recherche du CNSAD-PSL organise par ailleurs des « laboratoires » réguliers, temps de mise à l’épreuve scénique de thématiques croisant les sujets de recherche de certains de ses membres. Ainsi, depuis deux ans, Keti Irubetagoyena et Geoffrey Rouge-Carrassat mènent des sessions de travail annuelles sur la pédagogie du jeu à travers le prisme de l’aliment en scène.

Laboratoires « Usages scéniques de l'aliment » :

Volet 1
En mars 2020, le Studio-Théâtre de Vitry a accueilli un laboratoire d’une semaine sur les usages scéniques de l’aliment et ses effets dans le travail de l’acteur ou de l’actrice. Co-dirigé par Keti Irubetagoyena et Geoffrey Rouge-Carrassat, ce laboratoire s’est achevé sur un séminaire de la formation doctorale SACRe-PSL qui s’est intéressé, plus largement, aux questions soulevées par l’acte de manger dans les pratiques artistiques. Ce premier temps d’exploration se poursuivra en juin 2021 au Collectif 12 – Mantes-la-Jolie à l’occasion d’une nouvelle semaine de travail consacrée, cette fois, à l’exercice du banquet au théâtre.

Publiés en novembre 2020, des Cahiers du Studio dévoilent les traces de ces recherches scéniques.
À découvrir ici >>> https://studiotheatre.fr/les-cahiers-du-studio/residence-labo/

Volet 2 : le banquet
Du 21 au 25 juin 2021, le Collectif 12 – Mantes-la-Jolie a accueilli le groupe de recherche du CNSAD-PSL dans le cadre du volet 2 des laboratoires « Usages scéniques de l’aliment ». Sous les regards croisés de Keti Irubetagoyena et Geoffrey Rouge-Carrassat, il s’est agi cette fois de se frotter à un grand classique : le banquet, thème croisé avec d’autres perspectives d’étude comme « outrance tragique / outrance alimentaire », « mâcher », « aliments/jeu/nudités », etc.

Cette plongée de 5 jours avec des interprètes-chercheuses et chercheurs (dont Jin Xuan Mao, élève de la promotion 2021 du CNSAD-PSL) dessinait une suite à l’expérience inaugurale menée en mars 2020 au Studio-Théâtre de Vitry. Le groupe de recherche du CNSAD-PSL retrouvera ce lieu partenaire en 2022 à l’occasion du volet 3 des laboratoires : « Déchets », avec la collaboration de l’artiste-chercheur Gérald Kurdian.

Crédit photos : Pia Ribstein


Événements extérieurs

Chaque année, le groupe de recherche accueille des événements extérieurs, dirigés par des pairs, dont les sujets croisent ses propres thématiques de recherche. Ces séminaires, journées d’étude, colloques contribuent à la vitalité des activités de recherche proposées au CNSAD-PSL.

En janvier 2020, le théâtre du CNSAD-PSL a accueilli le premier séminaire 2020 de la chaire de recherche Beauté(s) de l’Université PSL : « Beauté(s) du corps ». À l’initiative de Justin Jaricot, metteur en scène et ingénieur d’études dans le domaine des sciences humaines et sociales, l’anthropologue et sociologue David Le Breton (professeur à l’Université de Strasbourg) dialoguera avec la tatoueuse Amanda Wachob et la performeuse-plasticienne Hélène Gugenheim.
En savoir plus sur la chaire Beauté(s) de l’Université PSL


Le 23 mars 2022, dans le cadre du champ d’exploration « Scènes, guérison, absences » le groupe de recherche s’associe à la journée d’études et de pratiques artistiques « Les arts de la scène comme forme(s) de réparation(s) à l’épreuve de la Covid-19 », portée par Giuseppe Burighel et Juliette Riedler, avec le soutien de l’équipe de recherche « Scènes du monde, création, savoirs critiques » de l’Université Paris 8. 
En savoir plus sur l’équipe de recherche « Scènes du monde, création, savoirs critiques »


Par ailleurs, dans le cadre de leurs travaux de recherche et création, les doctorantes et les doctorants ainsi que les docteures et les docteurs SACRe-CNSAD sont régulièrement invitées et invités à participer à des rencontres portant sur le sujet de leurs thèses ou, plus largement, sur les problématiques liées à la recherche et création.

Le 29 juin 2019, Valérian Guillaume a participé à une table-ronde sur les doctorats de création, organisée au Théâtre de l’Aquarium – Paris dans le cadre du Festival des écoles du théâtre public 2019, en présence de Hortense Archambault, directrice de la MC93-Bobigny, de Keti Irubetagoyena, docteure en études théâtrales, metteuse en scène et directrice de la recherche au CNSAD-PSL, d’Emmanuel Mahé, docteur en sciences de l’information et de la communication, directeur de la recherche à l’ENSAD et du programme doctoral SACRe et de Bérangère Vantusso, metteuse en scène et directrice du Studio-Théâtre de Vitry.



Le 11 juillet 2019, Keti Irubetagoyena, directrice de la recherche, a présenté les activités du groupe de recherche du CNSAD-PSL à l’occasion du Forum Intelligences culturelles organisé par l’ANR, le Festival d’Avignon et le CNRS.

Le 18 octobre 2021, à l’invitation de la romancière Olivia Rosenthal, Keti Irubetagoyena et Geoffrey Rouge-Carrassat participeront à une rencontre sur la recherche-création auprès des élèves du Master Création littéraire de l’Université Paris 8 | Vincennes Saint-Denis.